Visiter le site naturel de Chaos de Toul Goulic

Un mythique site touristique des Côtes-d’Armor, le chaos de Toul Goulic est une formation géologique des terres bretonnes. Ces gorges granitiques se trouvent non loin des villages de Lanrivain et Trémargat. La forêt de chênes et de hêtres qui couvre cette vallée lui donne une allure de jungle.

Le Chaos qui a tant fertilisé l’imaginaire collectif

Difficile d’accès, le Chaos de Toul Goulic a donné lieu à divers récits. Les légendes rapportent des monstres et des créatures mystérieuses en tout genre. Ce serait le royaume des korrigans et des bêtes mangeuses d’hommes. Le guide local ne manque pas de sortir des histoires anecdotiques à chaque passage. Dans tous les cas, le paysage est réellement étonnant. La rivière Blavet s’engouffre profondément dans une structure granitique aux allures inquiétantes. Le grondement de l’eau entre les blocs donne des ailes à l’imagination des visiteurs.

Une formation géologique vieille de 300 millions d’années

Essentiellement composé de granite, le sol du Chaos de Toul Goulic tient son origine d’une plateforme rocheuse vieille de 300 millions d’années. L’érosion s’est chargée de façonner cet environnement pour en faire des gorges profondes longues de 300 mètres. Les mouvements des plaques tectoniques ont aussi contribué à la formation de ce décor hostile. L’eau s’est infiltrée dans les fissures et crée une vaste crevasse. À un moment de l’Histoire, le Blavet a tout déblayé sur son passage. Cette rivière donne lieu à tout un écosystème.

La faune et les flores locales valent le déplacement

Parmi les habitants du Chaos de Toul Goulic, la loutre reste un animal emblématique des lieux. Ce mammifère se plaît dans cet environnement humide et rocailleux. Les Bretons l’appellent affectueusement kidour. Ce qui signifie chien d’eau. Les petites chauves-souris aux courtes oreilles font aussi partie de la faune locale. Caractérisé par un museau rosé, cet insectivore répondant au nom de Murin de Daubenton. Plus docile, mais toujours incomestible, l’escargot de Quimper est une espèce protégée qui s’épanouit dans cette partie du Finistère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *